Voyage

Dans ces temps de confinement, je vous emmène en voyage

Mardi 11 février j’attéris à Delhi avec ma fille Citlali agée de dix ans. Nous voilà parties pour un mois en Inde, dans cet immense pays aux multiples facettes, où la vie dans toute sa splendeur nous envahit de plein fouet. C’est notre troisième voyage ensemble, nous sommes heureuses de cette chance de pouvoir voyager toutes les deux dans ce pays que l’on aime tant.

Après avoir passé quelques jours à Delhi afin de visiter un peu, nous sommes parties sur Jaipur pour rencontrer mes fournisseurs à la recherche de belles pierres. Jaipur, nous commençons à bien la connaître, nous y avons nos habitudes. Notre petite guest house avec une gentille famille que nous sommes toujours heureuses de retrouver dans un quartier calme. Il faut dire qu’en Inde, on conduit au Klaxon, c’est un immense bazar! Nous avons retrouvé Ashok à qui je commande les bijoux en argent, Yasir et son père à qui j’achète quelques belles pièces (bijoux et pierres) et Chintu mon fournisseur de pierres cabochons. Se sont des longues journées à choisir les pierres, une par une, ….

Jaipur est une très belle ville aux multiples palais, mais j’ai préféré écourter les visites pour aller me reposer un peu à la campagne à Pushkar où je suis toujours heureuse de retrouver mes amis, acheter quelques pierres à Ram spécialiste dans les soins des chakras, à Krishna pour les perles. Pushkar, touristique et mystique, c’est la seule ville au Monde où se trouve un temple pour le Dieu créateur Brahma, beaucoup de pélerins viennent visiter le temple et se purifier dans le lac sacré, … le magnifique lac sacré avec ses multiples temples autour, c’est pour moi un vrai ressourcement du coeur. En dehors de la ville (qui ne fait que 20000 habitants), le désert, les champs de roses, les chameaux…. nous avions une guest house à 15 mn à pieds au milieu des champs, c’était un vrai petit paradis. C’est à Pushkar que se situe l’école que je soutien. Comme chaque année, nous sommes allés voir les enfants, nous avons découvert les nouveaux locaux, les nouveaux élèves et les anciens que nous étions ravies de retrouver.

Puis les vacances ont vraiment démarré, j’ai laissé le boulot derrière moi et nous sommes parties quelques jours à Bundi saluer les amis, qui comme chaque année nous reçoivent le coeur ouvert. Bundi est une assez grande ville dont le coeur de la ville est très ancien, constitué de ruelles, de maisons peintes, parcourues par des vaches, cochons, singes…. avec les vieux métiers, très peu de touristes, un endroit vraiment agréable qui remplit mon âme à chaque passage.

Nous avons terminé notre voyage à Orchha que nous ne connaissions pas. Toute petite ville (à peine 10000 habitants), située au bord de la rivière Betwa, dotée de somptueux monuments anciens et entourée de campagne. Très peu touristiques, nous avons été accueillies comme des reines, avec tellement de gentillesse et d’amour! La ville était en pleine effervescence (ce qui est normal en Inde vous me direz) car elle accueillait un festival culturel (un moyen pour les grands de faire mousser leur égos) mais surtout nous avons assisté à la mela pour le dieu Rama: des milliers de pélerins venus des campagnes alentours (parfois certains ont marché près de 100km pour venir!). Ils dormaient et mangeaient partout, même devant le porte de notre chambre, où nous avons partagé des moments de vie avec eux… un vrai bain de foule indienne, bruit, couleurs, odeurs

Le voyage est passé vite, nous sommes retournées sur Jaipur récupérer les commandes puis nous sommes rentrées sur Delhi pour prendre notre avion, un peu tristes de quitter l’Inde.

Aujourd’hui je pense à tous mes amis là bas, la vie est difficile pour beaucoup d’entre eux avec le confinement. J’ai décidé d’aider l’école de Pushkar dont beaucoup des parents d’élèves n’ont plus de quoi acheter à manger. Si vous avez envie de les aider, c’est par ici.

Dhanyawaad Mother India , Namaste!

3 commentaires sur “Dans ces temps de confinement, je vous emmène en voyage

    1. Chère Annie , quel immense plaisir de te lire , je suis très touchée par ton message! J’ai parlé de toi à ma fille l’an dernier quand elle est devenue une femme, je n’ai jamais oublié ta petite attention. Je t’embrasse fort. Vanessa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *